Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fanfaronnades autour de 100 jours

par Justin AMOUSSOU 28 Novembre 2013, 20:44 Bénin Gouvernement Bilan

Qui sont ces emboucheurs de trompette qui rebattent les oreilles des citoyens sur un bilan de 100 jours passés au gouvernement? Un bilan défendu sur tous les toits. Bien sûr, pour le bonheur des directions commerciales des organes de presse. Pourtant, un adage enseigne que seuls les tonneaux vides font du bruit. Je ne voudrais pas croire que des ministres de la république, furent-ils de la Refondation, résonnent comme des tonneaux ou des tambours. A analyser certains bilans, on comprend que des ministres ne sont pas avares de fanfaronnades. Ils vont même rivaliser d’ardeur avec des saltimbanques.

Des sages doivent souffler dans leurs oreilles qu’on n’attrape pas de lièvre avec un tambour. De grâce, lorsqu’on est engagé dans une mission délicate, on ne crie pas sur tous les toits ses intentions. Tout compte fait, le Directeur de l’Ensemble Artistique National dispose d’une riche pépinière pour faire un casting irréprochable. Ainsi, à défaut d’exceller dans le football, le Bénin va, à tout le moins, inscrire son nom dans les annales des concerts de gala. J’ai vu des bilans noircir les pages de certains quotidiens. Rien que des ronds de jambe à l’envi. Des pseudos savants qui n’ont aucun atout de guérisseurs.

Tout bien considéré, certains d’entre eux méritent, et personne ne saurait les défendre, s’ils sont affublés de griots, d’hommes de lige et même de chevaux de trait. A la vérité, sur leur tableau de chasse en 100 jours, rien à mettre sous la dent. Sans aucun doute, ils ont des cadavres dans le placard. Je les vois, ni un ni deux, dans la peau de persifleurs et de devins attitrés. Une belle sagesse béninoise illustre fort bien leur simagrée. Lorsqu’un devin annonce à son consultant que son arrière, arrière, arrière grand-père le salue, il y a fort à parier que l’oracle se retrouve dans une mare de mensonges. Le risque est grand de tomber dans la démesure et de louer d’une manière outrancière.

Quiconque peut, bel et bien, naître dans une famille modeste et devenir riche ou fortuné. Heureusement ou malheureusement que l’exception confirme la règle. En réalité, ces ministres qui font actuellement leur bilan de 100 jours sont nés dans le bruit. Qu’il vous souvienne qu’ils ont été nommés au lendemain de la fameuse dissolution de l’ancienne équipe gouvernementale. Une dissolution qui, le jeudi 8 août 2013, a fait grand bruit et a tétanisé tout un peuple. Une dissolution inédite sous le renouveau démocratique. Engendrés dans les entrailles du brouhaha, ils ne peuvent qu’agir en sirène. Chapeau aux ministres ayant refusé d’agir par mimétisme.

Franchement, je me signe. Assez de faire endormir debout avec un ronflant bilan! Qui prouve trop ne prouve rien.

commentaires

Haut de page