Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Honneur à Molière, ACTE 2

par Justin AMOUSSOU 26 Février 2014, 15:23 Bénin Jeunesse

Honneur à Molière, ACTE 2

Même avec des oreilles amusées, l’emploi incorrect de certains mots retiennent l’attention. N’empêche, un honneur sera rendu à Molière au nom du but visé par cette rubrique. Il s’entend dire beaucoup de choses sur les mots : douter et se douter ; avoir l’impression que et avoir comme l’impression que ; si tant est que ; bien de chose et bien des choses. Quelle est la syntaxe correcte?

1. Dans le débat mené autour de la crise sociale en cours au Bénin, il s’entend dire parfois que : « Les syndicalistes se doutent encore de la bonne foi du gouvernement ». Dans la logique des auteurs de ces propos, les syndicalistes n’ont pas encore confiance au gouvernement. Compris ainsi, c’est passé à côté. Car "se douter" est le contraire de "douter". En clair, quiconque affirme que « les syndicalistes se doutent de la bonne foi du gouvernement » voudrait dire « les syndicalistes ont confiance ou croient au gouvernement » ou encore « les syndicalistes ont le sentiment que le gouvernement est de bonne foi ».

. Se douter de la compétence du fonctionnaire béninois de renommée internationale, c’est avoir le pressentiment ou être sûr de la compétence du fonctionnaire béninois de renommée internationale.

. Je m’en doute que cette explication évitera, à vous et moi, de nouvelles fautes. (=Je suis sûr que cette explication évitera, à vous et moi, de nouvelles fautes).

2. Nous avons comme l’impression que le peuple est pris en otage. A l’avenir, disons simplement: « Nous avons l’impression que le peuple est pris en otage ». On peut multiplier les exemples : Plus d’uns ont l’impression que les fous du Roi n’honorent pas la jeunesse béninoise; A l’analyse de certains faits, le citoyen lambda a l’impression que l’hypocrisie est le fort du Béninois. La syntaxe correcte est : avoir l’impression que, ce qui signifie, il semble que.

3. Si tant est que la presse est le quatrième pouvoir, il urge de faire exécuter les recommandations issues de ses deuxièmes états généraux.

Si tant est que, est gouverné par le mode subjonctif. Il signifie « s’il est vrai que. » Pour ce faire, évertuons nous à dire et à écrire : « Si tant est que la presse soit le quatrième pouvoir, il urge de faire exécuter les recommandations issues de ses deuxièmes états généraux. »

. Les gouvernés et les gouvernants doivent maîtriser leur ardeur, si tant est que chaque acteur soit conscient de l’avenir du Bénin.

4. Il s’entend dire souvent, à la fin d’une conversation : « Bien de chose à tous », « Bien de chose à la famille », « Bien de chose aux enfants ». La syntaxe correcte s’emploie avec l’article "des" et non "de". On dira alors: « Bien des choses à tous », « Bien des choses à la famille », « Bien des choses aux enfants. »

Sur ce, bien des choses à vous tous. A bientôt.

commentaires

Marius h. Dadjo 26/02/2014 17:53

Le français parlé est désormais si malmené que nous ne savons plus à quoi nous en tenir. Merci pour le recyclage, Vaugelas s'ajoutera à Molière pour vous remercier.

Marius h. Dadjo 26/02/2014 17:47

Il est bon que nous soyons ressourcés. Le français parlé est si souvent malmené que nul n'est à l'abri des erreurs . Vagelas vous le reconnaîtra , aussi.

Haut de page