Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une anecdote à vous arracher le sourire

par Justin AMOUSSOU 10 Février 2014, 11:01 Bénin Démocratie Désespoir

Une anecdote à vous arracher le sourire

Par ces temps de crise sociale au Bénin où ce n’est pas la joie, un père demande à l’un de ses enfants de lui chercher une tenue dans sa garde-robe. Après une fouille minutieuse, l’enfant revient et dit : "Papa, j’ai trouvé le Pa…". Cette âme innocente n’a pas eu le temps de finir sa phrase quand le père l’arrête net avec menace: "Si jamais tu ajoutes…trice ». Le père a cru un instant que l’enfant voulait dire Patrice. A l’enfant de le rassurer en ces termes : « Non papa ! C’est talon ». A la prononciation du nom talon, le père tombe en syncope. Bien dommage ! A la vérité, l’enfant voulait lui annoncer avoir retrouvé la tenue recherchée qui n’est rien d’autre qu’un pantalon. Mais le père, lui, avait son subconscient déjà chargé de Patrice et de TALON. Dès lors, même la prononciation d’un nom à consonance y relative donne le tournis. Finalement, le père a été ressuscité de son long coma. A la différence du personnage biblique Lazare, le père a bénéficié de quelques soins. Revenu dans le monde des vivants, il a, illico, interdit dans sa maison, toute appellation de nom comprenant les syllabes : Pa, Trice, Ta et Lon. Allusion faite à Patrice TALON. L’enfant a acquiescé d’un signe rapide de la tête avec des excuses présentées à son géniteur. Regard fixé au plancher, l’enfant brûle d’envie de dire : "Pardon papa". Mais il ne peut piper mot au risque de se faire remonter les bretelles sur le champ par son géniteur. D’autant que le groupe de mots "Pardon papa" comprend encore les syllabes interdites. Un dilemme. Dès lors, l’enfant est resté aphone. Qu’à cela ne tienne ! Etant habitué à dire tous les matins "Bonjour Papa", le grand dilemme de l’enfant, c’est qu’il ne sait plus désormais l’appellation exacte pour désigner son papa. Puisque en voulant prononcer le mot papa, il enfreint à la nouvelle règle. Encore qu’il craigne le pire pour son père hanté par l’évocation de tout nom à consonance liée à Patrice TALON. Quelle peur panique !

NB : Cette histoire est une fiction. Toute ressemblance n’est que pure coincidence. Une idée originale de Justin AMOUSSOU. A tout éventuel péché de ma part, j’implore miséricorde. Droit d’auteur réservé.

commentaires

Haut de page