Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La bouche puante des incultes

par Justin AMOUSSOU 2 Mars 2014, 15:57 Bénin Démocratie Jeunesse Désespoir

La bouche puante des incultes

D’emblée, la parole n’est plus sacrée sur la terre de TOFFA, de BEHANZIN, de BIO GUERRA et consorts. Beaucoup de citoyens ne savent rien, mais s’empressent toujours de tout dire. Presque tout le monde est expert au Bénin. Ces beaux parleurs, que dis-je, ces criminels en puissance ont oublié, sans doute, cette célèbre formule : « la parole est d’argent, mais le silence est d’or. » Chaque jour que Dieu fait, ils plastronnent, chicanent et tombent dans la démesure. Aucun domaine presque n’est épargné. Le comble, personne ne s’en inquiète, du moins, officiellement. Pourquoi cet assassinat des valeurs morales à un rythme exponentiel?

L’inculture fait de ces fanfarons des criminels en puissance. Au lieu de confesser leur ignorance, ils la cachent en s’exposant davantage. Vogue la galère! Tenez, au-delà de sa forme à déplorer, certaines affirmations du discours présidentiel tenu le 27 janvier, en face des jeunes, ne sont pas à balayer du revers de la main. Seulement, nombre de citoyens, sans analyse approfondie, ont tôt fait de les blâmer en bloc. Lorsque, par exemple, le juriste de haut vol, Maître Joseph DJOGBENOU, analyse que le Bénin est en cessation de paiement du fait de la défalcation des salaires sans fondement, il s’en est trouvé des "chiens" pour aboyer aveuglément, sans rien apporter de nouveau. Les exemples sont légions.

De toutes besognes du cru de ces brutes, le citoyen ne conserve, dans sa mémoire qu’un flot d’injures. Je vous assure, croix de bois, crois de fer, de ne point me voir dans la peau d’un donneur de leçon. Je n’en suis pas. A la vérité, ces flèches acérées envoyées, tous azimuts, contribuent à faire monter la mayonnaise. Bien dommage que le phénomène étend davantage ses tentacules. Le Bénin conserve-t-il toujours son prestige d’antan ou est-il devenu un pays mal famé? A chacun, sa réponse en son for intérieur. Qu’il me soit permis de citer, et peut-être inexactement cette phrase chère au professeur Albert TEVOEDJRE: « quand l’intelligence déserte le forum, la médiocrité s’installe et tout finit en dictature ».

Une sagesse béninoise résume, à suffisance, l’attitude de ces vendeurs d’illusions. « Lorsqu’un devin annonce à son consultant que son arrière, arrière, arrière grand-père le salue, il y a fort à parier que l’oracle se retrouve dans une mare de mensonges. Le risque est grand de tomber dans la démesure et de louer d’une manière outrancière.» Si tant est que les morts ne soient pas morts, puisse l’âme de feu Monseigneur Isidore de Souza insuffler la sagesse à ces vantards et véreux "emboucheurs" de trompette. On gagne toujours à taire ce qu’on n’est pas obligé de dire.

commentaires

Haut de page