Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sourire d’un miraculé appelé BELMOND Z

par Justin AMOUSSOU 1 Mai 2014, 22:03 Bénin Jeunesse

Le sourire d’un miraculé appelé BELMOND Z

Visage souriant, assis sur une chaise blanche, trousseau de clés et téléphone portable en main, l’artiste BELMOND Z assiste ce jeudi 1er mai à la fête du travail au Ministère de la Santé. Vêtu d’un pantalon jean bleu sombre, il porte un polo noir sur lequel balance un collier pectoral noir. Il est chaussé de noir tenant entre ses jambes une béquille à anse noire. Il dissimule aussi ses yeux derrière des lunettes noires. D’emblée, tout observateur penserait qu’il continue de porter le deuil symbolisé par le noir au Bénin. Ce serait allé trop vite en besogne. L’artiste affirme, plus tard, à l’assistance qu’il a déjà fait le deuil de ce tragique accident de circulation. Comme si le hasard n’existait pas, juste au dessus de sa tête, à l’endroit où il est assis, la tente dressée porte la couleur verte. Signe que l’espoir est permis pour le restant de sa course terrestre. Il n’est pas Jonas sorti vivant des entrailles du requin. Il n’est pas Lazare appelé à la vie par le Christ. Il est tout simplement un miraculé qui porte encore des séquelles. « Je suis ici ce matin à titre exceptionnel pour vous dire merci. Merci au Ministère de la Santé sans qui, je ne serai pas devant vous. Je ne chante pas encore après mon accident. Mais dès que j’ai été contacté par le Ministère, j’ai tenu à répondre à l’appel ». Après ses mots, BELMOND Z reste silencieux. Il ne pipe plus mot. L’émotion l’envahit. Les travailleurs l’ovationnent. Il repend son souffle et enchaîne : « Je voudrais dire merci à maman Dorothée KINDE GAZARD qui a tout fait pour que je sois sur mes deux pieds même s’il y a un troisième pied pour le moment. » BELMOND Z fait ainsi allusion à sa béquille qu’il brandit au public. Emotion tous azimut. Mes danseurs et moi, ajoute-t-il, nous disons sincèrement merci à la Ministre, à son cabinet et à tous les professionnels de la santé. « Je n’ai pas les mots pour vous remercier mais Dieu vous le rendra au centuple », prie-t-il. D’une main droite tenant le micro et d’une main gauche prenant appui sur sa béquille, il preste l’un des chants de son répertoire. La substantifique moelle de ce morceau plein de sens, enseigne que si le destin veut qu’un individu soit riche, il le sera. S’il veut que cet individu soit pauvre, il demeurera pauvre. Autrement, le destin des hommes est écrit et scellé dans un livre secret et inaccessible. Personne ne pourra l’effacer. Plus tard, il fait un second play-back qui a aussi fait tabac. A la fin de la cérémonie, je me dirige vers BELMOND Z. L’échange de poignets s’est fait avec sourire. De ce bref échange, je conserve une photo.

"Je voudrais dire merci à maman Dorothée KINDE GAZARD qui a tout fait pour que je sois sur mes deux pieds..."

"Je voudrais dire merci à maman Dorothée KINDE GAZARD qui a tout fait pour que je sois sur mes deux pieds..."

"Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent", Psaumes 23:4

"Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent", Psaumes 23:4

"Mes danseurs et moi, disons sincèrement merci à la Ministre, à son cabinet et à tous les professionnels de la santé"

"Mes danseurs et moi, disons sincèrement merci à la Ministre, à son cabinet et à tous les professionnels de la santé"

Le destin des hommes est écrit et scellé dans un livre inaccessible. Personne ne pourra l’effacer

Le destin des hommes est écrit et scellé dans un livre inaccessible. Personne ne pourra l’effacer

commentaires

Avahouin Philippe 02/05/2014 17:36

merci Justin pour cette belle présentation.

Haut de page